Association Peynier Autrement

Mr Fernandez en grève de la faim devant la mairie, lettre de l’opposition au Maire

2

Depuis le 11 août, Mr Franck Fernandez s’est installé avec sa tente devant la mairie de Peynier et a entamé une grève de la faim, afin de protester contre son licenciement et la mise à la porte de son logement par son employeur, à savoir la ville de Peynier. Affaire complexe certes (voir l’article de la Marseillaise du 11/08) , mais qui dans la forme démontre une fois de plus l’incompétence dans l’action sociale de la part de la municipalité.

A ce titre, les élus de l’opposition ont donc déposé en mairie ce 14 août une lettre à l’attention de Mr Christan Burle, Mme Jeanne Guiliani (adjointe à l’action sociale) et Mme Véronique Pecoul (adjointe à l’emploi). La voici dans son intégralité (vous pouvez la télécharger ici) :

Objet : Situation de Mr Franck Fernandez, ex­‐agent technique de la commune

Monsieur le maire,

Nous avons appris avec consternation la situation de détresse de votre ancien employé municipal Mr F. Fernandez qui, à la suite du non renouvellement de son dernier contrat avec notre municipalité, vient d’entamer une grève de la faim ce lundi 11 août, en s’installant devant la mairie de Peynier, faute d’un autre toit.

Nous ne comprenons pas la brutalité de votre décision qui, en ne renouvelant pas son dernier contrat de vacataire d’ « agent technique », contrat auquel était associé un contrat de bail assurant le logement de cet employé, entraîne des conséquences dramatiques pour Mr F. Fernandez : en effet, celui-ci perdant simultanément son emploi et son logement, risque de surcroît de ne pas obtenir la garde de sa fille, dans une action judiciaire en cours.

Nous constatons que Mr F. Fernandez assurait ces fonctions d’agent technique depuis 8 ans bientôt, via 17 contrats précaires successifs sans aucune interruption depuis le 1° septembre 2006 jusqu’au 30 juin 2014, et sans qu’à notre connaissance, aucun reproche écrit ne lui ait été adressé.

Nous constatons également que Mr F. Fernandez participait à l’animation sportive de la commune, en assurant des cours et organisant des compétitions d’arts martiaux avec succès, via l’association Lotus Club dans des locaux mis jusqu’ici à disposition par la mairie. Or sans préavis ni explication, vous avez suspendu cette mise à disposition en lui interdisant de fait de continuer cette activité.

Nous constatons aussi que pour toute réponse à son drame, vous lui avez remis un courrier en date du 13/08 pour le « mettre en demeure d’évacuer les lieux immédiatement ».

Nous déplorons cette posture inhumaine et votre gestion inconséquente de cette affaire, comme des ressources humaines de la commune en général puisque d’autres cas individuels nous ont été signalés.

Si Mr F. Fernandez a perdu ses référés concernant sa titularisation et la garde de son logement, ceci ne préjuge pas des décisions au fond qui n’interviendront hélas que dans de nombreux mois, délai insupportable pour Mr Fernandez dont les échéances sont beaucoup plus courtes. Votre décision hâtive expose par ailleurs et une fois de plus la commune à des frais de justice et au règlement d’indemnités importantes.

Dans l’attente de cette décision de justice, et pour résoudre le drame humain que vous avez provoqué, nous vous demandons donc :

– de prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour le maintenir dans son logement, ou à défaut lui en procurer un sans tarder, avec l’aide si nécessaire de votre adjointe à l’action sociale.

– de réexaminer sa titularisation ; en effet, cet employé n’ayant pas démérité aurait pu bénéficier du fait de son ancienneté du mouvement de titularisation que vous avez conduit récemment à l’occasion des échéances électorales. Si cela s’avérait impossible, nous vous demandons de tout mettre en œuvre, avec l’aide de votre adjointe aux affaires économiques et à l’emploi pour l’aider à retrouver un emploi.

Pensant que vous aurez à cœur de résoudre rapidement cette situation dangereuse pour la santé de l’intéressé, et déplorable pour l’image de la commune, nous restons à votre disposition pour faire avancer ce dossier et vous prions d’agréer nos meilleures salutations.

Pour les conseillers municipaux d’opposition
Magali Gueirard et Hubert Greffe

PS – Nous avons reçu les informations suivantes :

– Vous auriez l’intention d’installer un autre employé de la commune dans le logement occupé jusqu’ici par Mr F. Fernandez.
– Vous auriez également affecté le local qu’utilisait le Lotus Club à une autre activité d’arts martiaux animée par une personne qui se trouve être le frère du nouvel occupant du logement,… (ces deux frères se trouvant être les enfants d’une employée de la mairie de Peynier…).
Nous vous demandons de confirmer ou démentir ces informations.

Partager

2 commentaires

  1. peynier autrement on

    Bonjour Stef,
    une grève de la faim engendrerait des risques sérieux pour votre santé! Cela n’est vraiment pas la solution.
    vous le dites d’ailleurs vous même dans votre commentaire, cela ne ferait qu’aggraver vos problèmes de santé. Vous ne précisez pas dans quelle commune vous habitez. Mais d’autres démarches sont sans doute encore envisageables.

  2. Moi je vais bientôt certainement faire une grève de la faim devant la mairie dont les services sociaux on ignorer mes problème de santé (emphysème pulmonaire)j’ai subi des sanctions sur le seul revenu que je peux percevoir (RSA)j’ai pu très souvent leurs dire que j’avais des problèmes déjà santé, a aucun moment on ma demander quel était mes problèmes de santé ni aucune demande de documents de mon médecin.
    Aujourd’hui je suis dans une impasse
    Mis a part une grève de la faim et qui pourrait aggravé mes problèmes de santé.
    Mes problèmes de santé on commencer:09/2003 emphysème polmonaire.
    Première sanction RSA:mis-2012 moins 100€ sur 430€.
    Désastre financier commence
    Deuxième sanction RSA :juin, juillet et jusqu’à mi-aout aucun revenu.

Poster un commentaire

Top