Association Peynier Autrement

25eme jour de grève de la faim, va-t-on enfin trouver une porte de sortie ?

0

Aujourd’hui jeudi 04 septembre, 25eme jour de grève de la faim. Monsieur Fernandez a répondu le 02 septembre à la proposition du maire :

(…) Dans la mesure où le différend qui nous oppose concernant le non renouvellement de mon contrat est une affaire toujours en instance de jugement et que le logement que j’occupais était lié à cet emploi, je vous demande de suspendre votre décision de me supprimer la jouissance de ce logement jusqu’à ce qu’un jugement sur le fond soit prononcé par le tribunal administratif de Marseille.

Je suis à votre disposition pour signer un accord dans la mesure où vous accepteriez cette proposition, ce qui mettrait fin immédiatement à ma grève de la faim.

Les élus d’opposition soutiennent cette démarche dans un courrier adressé mercredi 03 septembre au maire, afin que la raison l’emporte, alors que l’état de santé de Mr Franck Fernandez se dégrade d’heure en heure…

Louis Nozzi,
Magali Gueirard,
Hubert Greffe
Marie Isabelle Fernandez
Roger Rossi
Conseillers municipaux
Hôtel de ville
13790 – Peynier

Objet :
Situation de M. Franck Fernandez – ex-agent technique de la commune, gréviste de la faim

Monsieur le Maire,

Vous avez été alerté à maintes reprises sur la situation dramatique de votre ancien employé M. Franck Fernandez qui à ce jour poursuit avec détermination sa grève de la faim. Son état de santé se dégrade de jour en jour et cela nous préoccupe au plus haut point.

Après votre entrevue infructueuse de lundi, ce dernier vient de vous adresser un courrier d’apaisement qui doit permettre de désamorcer cette crise. A ce stade, il est urgent que la raison l’emporte.

En résumé, il s’agit, sans préjuger de l’issue du contentieux sur le fond, de permettre à M. Fernandez de réintégrer le logement lié à son ancien emploi en attendant que la justice tranche ce litige.

Vous avez la possibilité de mettre un terme à cette grève de la faim, saisissez la et au plus vite, nous vous en supplions, car le temps presse……..

Nous vous prions, Monsieur le Maire, d’agréer nos salutations distinguées.

Les conseillers municipaux d’opposition
Copie à M. le Sous Préfet d’Aix-en-Provence

Partager

Poster un commentaire

Top